Récemment, une réunion avec le Sous-préfet de Corte, les Maires et les délégués des communes membres s’est tenue dans les locaux du Syndicat l’Altu di Casacconi.
Cette réunion a permis aux différents participants de s’exprimer sur les besoins de leurs territoires et sur le déploiement du numérique dans le rural.
Le Sous Préfet et le Président du syndicat lors des échanges ont permis aux élus de prendre conscience de l’importance du développement du numérique pour leurs administrés.
L’ordre du jour, a permis de solliciter l’aide financière du Sous Préfet concernant le Projet de numérisation des recollements communaux . Le Syndicat de l’Altu-di-Casacconi, dans le cadre de sa compétence de développement des outils et usages numériques en faveur des collectivités, projette de réaliser une prestation de numérisation sur les communes de Campile, Crocicchia, Monte, Scolca, Vescovato village, Vignale RN, Volpajola, Lento, Prunelli di Casacconi, et Olmu.
Ce projet, a pour but de créer et/ou compléter des adresses normées au sein des espaces urbanisés (villages, hameaux, groupes d’habitations…) des territoires concernés. Les objectifs majeurs étant :
• D’améliorer le repérage et la localisation des habitations, des services et activités.
• D’optimiser les interventions d’urgence et de défense incendie .
• De servir de base de navigation pour d’autres missions de service public (courriers et colis, gestion des réseaux pour les concessionnaires…)
La première étape consistera, en étroite collaboration avec les élus, au recensement des voies (chemins, places, rues…) et constructions/immeubles (s’interroger sur l’opportunité) devant faire l’objet d’un numérotage et/ou d’un nommage. La finalité étant de formaliser, suivant un modèle et une méthodologie prédéfinis, une base de données multicritères exploitable (table d’attributs) sous un logiciel de type Système d’Information Géographique (SIG). De manière concomitante, un outil cartographique sera mis en œuvre par le biais du même logiciel, afin de localiser spatialement (géo-localisation) les divers points d’adressage.
Ce projet, pourra être diffusé auprès des administrations et autres partenaires publics (services de secours, SAMU..). Par ailleurs, rappelons qu’au-delà de la simple information géographique, le SIG constitue un véritable outil stratégique d’aide à la décision et de maîtrise de l’aménagement du territoire. Il apparaît donc opportun de souligner que la réalisation de cette prestation d’adressage peut constituer une référence et une base de travail pour traiter de nouvelles problématiques et répondre à d’autres besoins : mise à jour d’informations cadastrales (modification/division parcellaire, actualisation du bâti et des voies…), identification des tracés des réseaux, vectorisation de documents graphiques de planification urbaine (cartes communales et Plans locaux d’urbanisme) et d’assainissement (PZA),..

Création d’un comité de pilotage
Le paradoxe c’est qu’il existe en effet un risque important que certains territoires ayant déjà accès à un haut débit satisfaisant bénéficient rapidement de déploiements FttH (en particulier dans les zones les plus denses) alors que des territoires aujourd’hui exclus d’un accès à un haut débit de qualité (qui peut aujourd’hui être considéré comme au minimum 3 à 4 Mbits/s) ne voient pas leurs débits disponibles s’améliorer avant plusieurs années.
En outre, l’accès à un haut débit de qualité est devenu aujourd’hui un élément essentiel de l’exercice de la vie quotidienne et citoyenne de tous, (accès à l’information, accès aux services administratifs ou bancaires,…).
S’il revient aux opérateurs privés et publics d’aller, chacun avec leurs contraintes, aussi loin qu’ils le peuvent dans les déploiements en zones de moindre densité, il revient à l’ETAT d’assurer une véritable solidarité territoriale dans les zones très rurales où les collectivités ne trouvent pas non plus de modèle économique.
Les besoins des collectivités qui composent notre territoire se multiplient dans le domaine des outils et usages du numérique et les élus des différentes structures des Communes, constatant les attentes exprimées d’une part, et les évolutions techniques et réglementaires d’autre part, ont estimé qu’il convenait de mener toutes réflexions utiles au développement des outils et des usages numériques dans et pour les collectivités du territoire.

Cette réunion a permis la constitution d’un comité de pilotage du numérique en concertation avec le schéma d’aménagement numérique de la Corse.

Le déploiement du numérique sur l’ensemble du territoire des communes membres doit faire l’objet d’étude spécifique à leur besoins. Du FttH (fider to the home, fibre jusqu’à l’usager ) sur LUCCIANA, MED Montée en débit pour le rural, augmentation des faisceaux hertziens et accès satellitaire pour les sites isolés et distants. Afin de mener à bien ce déploiement , il est impératif de constituer avec les services techniques de l’ADEC un comité de pilotage qui aura pour but de faire cadrer les besoins de chaque territoire avec la solution adaptée.
A l’issue de la réunion un repas a été offert au restaurant Chez Walter dans la plus grande convivialité afin de confirmer ce projet.